15 souhaits pour 2014

Cette nouvelle année va être importante pour le continent, spécialement avec les élections parlementaires européennes prochaines et la crise économique qui n’est pas encore résolue. 15 membres de l’équipe de Meeting Halfway vous font part de leurs souhaits et leurs attentes pour l’Europe en 2014.

Alessia Carlozzo, 27 ans, Italienne, vit à Rome, Italie

alessia carlozzo

Alessia Carlozzo

J’espére que les Européens tomberont à nouveau amoureux de l’idée de l’Union européenne. Maintenant, je sens que l’Europe et ses citoyens forment un couple désuni, où la curiosité et la passion ont laissé place à un sentiment de d’indifférence nuisible aux relations. En mai prochain, il faudra redécouvrir le moment où nous avions vraiment voulu prendre part au voyage européen. Kennedy a dit un jour: ‘’ Dans la langue chinoise, le mot crise est composé de deux charactères: l’un representant le danger et l’autre l’opportunité.’’ J’espère que le Parlement européen et les gouvernements nationaux seront assez fort pour surmonter la crise économique actuelle et le défi qu’elle représente afin de créer de nouvelles opportunités. Nous ne méritons pas un endroit où le chômage des jeunes est très élevé, avec peu de chances de décrocher un emploi stable, de construire une carrière réussie et peut-être de tomber amoureux sans un sentiment d’inquiétude.

anastasia karouti

Anastasia Karouti

Anastasia Karouti, 25 ans, Grecque, vit à Bucharest, Roumanie

Cette année, J’espère que l’égalité règnera. Je souhaite à tous que les gens tout d’un coup et à l’improviste comprennent que la couleur de peau, l’origine social et ethnique, l’orientation sexuelle, l’éducation, la religion -peu importe- ne compte plus, que nous sommes tous des étres humains, assoiffés d’amour et de liberté. J’espère que les gens lutteront activement pour leurs droits et prendront la responsabilité de leurs actions afin d’améliorer le monde qui les entourent. Je souhaite que chacun soit plus souriant et pense à ce qu’il pourrait faire sur cette belle planète. Je souhaite que nous, les gens, commencions à devenir des êtres politiquement, socialement actifs et sensibles à l’environnement qui aiment et s’acceptent les uns les autres.

Asma Ghali, 22 ans, Tunisienne, vit à Brossard, Canada (sera à Lund, en Suède en 2014)

asma ghali

Asma Ghali

Bien que je n’ai jamais habité dans un pays européen plus d’un mois, J’ai toujours été fascinée par l’Europe. Ma grand-mère est française. Elle m’a raconté des histoires sur la France et comment c’était là-bas. J’aimerais en savoir plus sur l’histoire d’un continent passionnant; ce qui m’a conduit à m’inscrire à un programme de Master en Arts et études Européennes pour l’année prochaine. J’espère qu’avec les élections en perspective, l’Europe deviendra non seulement un endroit où chacun appréciera sa liberté mais aussi un lieu où la justice, l’emploi et la compréhension entre tous existera. J’espère découvrir une différente perspective de l’Europe! J’espère entendre moins parler de regionalisme et racisme. Je préfèrerais voir chacun travailler pour une Europe meilleure et créer des solutions innovantes.
En effet, J’ai beaucoup d’espoir et espère un avenir prometteur. Vous voir vous tous – l’équipe de Meeting Halfway- réagir et agir tels que vous le faites montre le chemin d’un futur meilleur, une nouvelle vision de l’Europe – l’union, la terre de la liberté et de la justice est en devenir.

Eva Lalkovičová2

Eva Lalkovičová

Eva Lalkovičová, 22 ans, Slovaque, vit à Brno et en république tchèque

Mon voeux ‘’européen’’ est en fait destiné à mon beau pays natal: la Slovaquie. J’espère que, l’année prochaine, mon pays gagnera pas seulement en âge mais aussi en sagesse. J’espère qu’il n’y aura plus de place pour le nationalisme, l’extrémisme, le racisme et quoi que ce soit qui divisera notre société. J’espère que les Slovaques prendront cette importante décision et voteront aux élections européennes. J’espère que notre géneration ne devra pas quitter le pays afin de trouver un avenir meilleur. J’espère que, peut-être, un jour, je pourrai être fière de dire que je suis originaire de Slovaquie.

Francesca Anelli

Francesca Anelli

Francesca Anelli, 24 ans, Italienne, vit à Messine, Italie

J’espère que l’année prochaine, les Européens commenceront finalement à se consiidérer comme tels. Alors que les Ukraniens se battent pour faire partie de l’Europe, de plus en plus d’ Européens souhaitent se retirer de la zone euro et quitter quitter l’Union européenne. Il est vrai que la politique n’a pas réussi à trouver des solutions efficaces aux problèmes de la zone euro; mais le projet de l’Union européenne est encore digne de notre confiance. Nous les Italiens en particulier, doivent comprendre que les questions simples n’appellent pas toujours des réponses simples. Cependant, ces dernières sont fréquement trompeuses et dangereuses. Ainsi, j’espère qu’en 2014, les gens comprendront la réalité complexe de l’Europe et que la complexité n’est pas nécessairement un mal. En mai prochain, nous devrions garder ceci à l’esprit.

J. Ignacio Urquijo Sánchez

J. Ignacio Urquijo Sánchez

J. Ignacio Urquijo Sànchez, 25 ans, Espagnol, vit à Berlin, Allemagne

C’est un moment crucial pour l’Europe. C’est le moment où nous devons décider comment sortir de la crise, à savoir si nous voulons améliorer la situation chacun de notre côté ou si nous souhaitons vaincre la crise ensemble. J’espère que l’Europe – les politiciens, mais aussi tout spécialement les citoyens de ce continent- vont comprendre que c’est seulement ensemble que nous serons capables de créer quelque chose de bien pour l’avenir. S’occuper seulement de son pays serait probablement la solution la plus facile, mais à long terme, chaque région, individuellement, s’en sortirait moins bien. Maintenir un environnement sain est le meilleur traitement pour ne pas retomber malade. Les voisins de l’Europe en sont aussi affectés. J’espère que l’Union européenne comprendra aussi que la politique actuelle de l’immigration ne fonctionne pas parce qu’elle élève des barrières plutôt que d’améliorer la situation.

Maria-Xenia Hardt

Maria-Xenia Hardt

Maria-Xenia Hardt, 23 ans, Allemande, vit à Fribourg, Allemagne

J’espère que, sur certains plans, l’Europe changera: j’espère que le chômage des jeunes diminuera. J’espère que l’Europe deviendra un endroit où les chances de chacun seront égales. J’espère que lors des débats précédant les élections européennes, les sujets de discussions seront d’ordre européen et non pas national. J’espère que nous entendrons (et dirons, soit dit en passant) moins de propos sur la crise et plus sur les moyens d’en sortir, mieux que nous aurions pu l’imaginer. J’espère aussi que, sur d’autres plans, l’Europe restera la même; un endroit où je puisse exprimer mes opinions, bénéficier d’une bonne éducation, me déplacer librement, aimer qui je veux et être que je suis.

Miriam Vàsquez, 19 ans, Espagnole, vit à Barcelone, Espagne

Miriam Vázquez

Miriam Vázquez

Cette année, j’espère que l’Europe changera pour le mieux: j’espère que les citoyens, les politiciens et les employeurs penseront autant aux gens qu’à eux-mêmes. j’espère que les vieux conflits entre les pays seront résolus par des négociations conduisant à des solutions logiques, prenant en considération tous les points de vue et non pas seulement celui des puissants. J’espère aussi que les mots tels que faim, vulnérabilité, chômage et insatisfaction disparaitront. J’espère que je ne serai plus démoralisée de vivre sur cette terre ou n’importe où dans le monde. J’aspire à une utopie qui sera peut-être difficile à atteindre mais je pense que cela sera peut-être possible.
J’aime l’endroit où je vis et c’est pourquoi je porte sur lui un jugement critique: si les gens essaient de rendre leur maison aussi confortables que possible, je voudrai que ce soit aussi le cas pour l’endroit où je passerai vraisemblablement le reste de ma vie.
Ne le voudriez-vous pas aussi pour 2014?

Monica Garcia Sanchis, 22 ans, Espagnole, vit à Valence, Espagne

Mónica Garcia Sanchis

Mónica Garcia Sanchis

Pour cette année 2014, je souhaite que l’Union européenne comprenne quelles sont les priorités des gens. Je souhaite que nos politiciens et les personnes influentes soient capables de s’asseoir et de discuter honnêtement de nos besoins, de l’importance des droits de l’homme, de l’inutilitité des marchés boursiers, du pouvoir qu’ils ont donné aux marchés financiers et de la nécessité de changer la base de nos démocraties. Beaucoup de jeunes gens ne se sentent pas représentés par les gouvernants. Il nous faut changer ce ressenti et les personnes haut placées doivent se rendre compte que leur point de vue n’est pas l’unique chose qui importe. Je souhaite que personne ne soit considéré comme un immigrant nul part, nous avons besoin d’autant de liberté pour l’individu qu’il y en a pour les capitaux. Ce serait génial si l’Union européenne réalisait qu’être un soft power n’est pas un mal en soi, que nous, gens normaux, n’avons pas besoin d’être les premiers en quoi que ce soit. Je veux le retour de notre état social et je souhaite que nous puissions tous nous unir pour nos droits.

Nurdan Düzgün

Nurdan Düzgün

Nurdan Düzgün, 22 ans, Turque, vit à Eskişehir, Turquie

Tout ce dont nous avons besoin est l’amour, et j’espère que cette année chacun pourra le trouver. J’espère que cette année nous fera oublier les démons des années passées. Malheureusement, nous vivons des temps difficiles d’une certaine manière. J’espère que 2014 nous donnera le courage de passer outre les erreurs politiques, les problèmes de chômage, les désastres naturels et la morosité de nombreux pays. J’espère que cette année marquera la fin du racisme et des préjugés. L’Europe est notre maison et c’est nous qui pouvons en faire un lieu plus agréable à vivre. Tout le monde mérite mieux. Il faut juste essayer de le comprendre. J’espère que 2014 sera l’une des meilleurs années pour chacun. Transformons nos voeux en réalité, tous ensemble ! Bien sûr, pour moi-même, je fais également des voeux. J’espère que je serai diplomée. J’aimerais visiter toute l’Europe et, peut-être, cette année je vais finalement commencer par l’Italie.

Paula Nutas

Paula Nutas

Paula Nuțaș, 22 ans, Roumaine, vit à Cluj-Napoca, Roumanie

J’espère voir des gens qui veulent changer le monde, qui croient que méme si une hirondelle ne fait pas le printemps, une petite hirondelle peut entraîner des milliers d’autres et faire le plus beau des printemps. Je souhaite voir les gens surmonter leur désarroi et leur désespoir, oser combattre et prendre des risques pour ce qu’ls veulent, pour ce qu’ils méritent. L’Europe n’est pas une de nos caractéristiques, c’est Nous! Nous devons seulement favoriser la réalisation de nos ambitions. En 2014, je veux voir la méme unité que celle montrée en 2013 mais renforcée. Les manifestations contre le projet de Roșia Montana de Roumanie m’ont montré comment les Européens pouvaient s’unir et se mobiliser pour une cause. Merci pour cette experience et s’il vous plait, Européens continuez à procéder à votre façon, ça marche! N’attendez pas les autres – faites front et les autres vous suivront.

Tamara Bilbija, 25 ans, Serbe, vit aux Açores, Portugal

Tamara Bilbija

Tamara Bilbija

J’attends de nous tous, citoyens du monde, que nous examinions notre vie et commencions par changer nous-même. Les petits changements peuvent conduire aux plus grands. J’espère que nous arrêterons de parler des crises et que nous serons reconnaissants de ce que nous avons. Etre heureux là où nous sommes et de la vie que nous avons choisie. Chaque jour, chaque mois, chaque année. C’est la plus grande tâche qui nous attend. Et de l’Europe et de ceux “là-haut”, qui ne liront probablement pas ceci, nous voulons une meilleure politique de migration! C’est urgent! Nous voulons des institutions qui travaillent pour nous, pas contre nous, des chances égales et pas de ‘citoyens hors Union européenne”’ .

Tatevik Vardanyan

Tatevik Vardanyan

Tatevik Vardanyan, 25 ans, Arménienne, vit à Erevan, Arménie

L’année dernière était une longue année de déceptions pour ceux qui vivent en Arménie mais cependant des petites victoires sociales ont été source d’espoir. Pour 2014, j’aimerais que notre pays devienne plus démocratique, non-violent, avec des dispositions impératives légales, des élections justes et qu’il se rapproche d’une Europe aux frontières ouvertes. Avant tous ces voeux-là, mon plus cher est celui de la paix pour mon pays, pour les villages frontaliers, et les jeunes soldats stationnés aux frontières. J’espére que les Syriens auront notre de soutien et que tous les réfugés actuellement au Liban auront un abri.

Tom Toelle, 26 ans, Allemand, vit à Princeton, USA

Tom Toelle

Tom Toelle

J’espère que les Européens continueront à créer leur propre monde d’amour, de lettres, de voyages, de travail et de famille, de larmes, de poèmes et de rire. J’espére qu’ils n’ accorderont pas leur voix juste à un politician local aux promesses locales tous les cinq ans. C’est incroyable à quel point nous nous sommes raprochés. Récement, un membre de ma famille, qui vit désormais au Canada, m’a envoyé une photo. Il s’agissait de celle de ma grand-mère en 1959. Au dos était écrit soigneusement: “Abschied (adieu) de Liebling, Roumanie”. Tout le village était rassemblé devant la gare pour saluer les voyageurs en partance vers ‘l’Ouest’. Moins de six ans plus tard, j’ai pu voyager librement et visiter Liebling, la gare, leurs vieilles maisons. Et encore maintenant, à l’orée de 2014, je suis un Européen vivant dans un monde aux frontières imaginées, cerné par la réalité de l’inégalité des chances, avec l’espoir que ce monde changera pour le meilleur.

Yiorgos Toumanidis

Yiorgos Toumanidis

Yiorgos Toumanidis, 35 ans, Grec, vit à Thessalonique, Grèce

J’espère qu’en 2014 nous deviendrons juste un petit peu plus sage. Un petit peu meilleur comme le seront les gens de nos familles, avec nos amis, au sein des communautés ou des villes où nous vivons. J’espére qu’en 2014 nous commencerons à ‘’parler’’ moins et ‘’faire’’ plus, que nous réaliserons que, où que nous sommes, nous dormons et nous nous réveillons sous les mêmes cieux. J’espère qu’en 2014 nous surmonterons les obstacles avec le sourire et la joie dans le coeur. Et enfin, J’espère que 2014 sera l’année durant laquelle nous arrêterons de rêver nos rêves et nous commencerons à les vivre.

[crp]

Traduction

Asma Ghali

Etudes: Licence en littérature et civilisation anglaise, Master en Relations Internationales, linguistique appliqué

Langues: Français, Allemand, Anglais, Arabe, Hébreu, Espagnol

Traduction

Matthieu Emont (France)

Relecture

Danielle Kramer (France)

Etudes/emploi: Participation au sein d’associations pour la promotion du livre et de la lecture, Master Mondes anglophones

Langues: français, anglais, hébreu, allemand,  un peu d’espagnol, de russe, de grec moderne et de japonais.

L’Europe, pour toi, c’est… une mosaïque de langues, d’écritures et de cultures à découvrir.s

 

 

Author: Anja

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php