L’expérience de la vie au pair

Vous avez 18, 25 ou même 30 ans. Vous avez envie de voir le monde, de vivre une aventure à l’étranger qui vous marquera à tout jamais avant de poursuivre le cours de votre existence. L’unique condition est d’en payer le prix. Et si vous ajoutez à cela, votre passion pour les enfants, il est très probable (si vous ne l’avez pas déjà fait) que vous ferez le même choix que Esther, Heather, Janika ou Rode, et que vous travaillerez comme au pair à l’étranger.

Cette nouvelle tendance est bidirectionnelle : les familles qui ont besoin d’un(e) babysitter à plein temps à un tarif raisonnable, et des jeunes gens qui veulent découvrir une nouvelle culture, hébergement compris. Les agences “au pair” et les pages web mettent les deux profils en relation. Les conditions de travail, réglementées par des lois différentes selon les pays, sont négociées au cas par cas . «Mais nous avons seulement un contrat conclu de vive voix, je n’ai jamais signé le moindre papier», explique Esther qui était au pair en Irlande pendant l’été 2011. «C’est pourquoi les gens de l’agence m’ont conseillée de ne pas me lancer dans les travaux ménagers plus que nécessaire. Autrement, la famille en prend l’habitude et vous finissez par travailler plus que prévu initialement.»

Esther au château de Malahide en Irlande

Esther au château de Malahide en Irlande

La motivation principale de nombreux jeunes au pair est de mettre à profit une année de césure, tout en améliorant leur connaissance de la langue du pays ou en repoussant le moment inévitable de la décision portant sur ce qu’ils veulent faire de leur vie. Mais concrétiser cette idée en se mettant à partager son quotidien avec des enfants est très différent, et tout le monde n’a pas les compétences pour le faire. «Vous avez besoin de beaucoup de patience et d’un peu d’esprit d’indépendance car, quand vous arrivez là, vous ne connaissez personne», explique Janika qui a été aussi au pair en 2011. Pour les autres comme Heather, quitter les Etats-Unis pour une année à été profitable à ses études dans le domaine de l’éducation et du développement de l’enfant : «Je suis repartie riche d’une passion pour la culture et l’histoire germanique, et une connaissance très limitée mais pratique de la langue.»

Heather à Munich

Heather à Munich

Selon les familles, les conditions de travail sont différentes, et c’est la décision de la personne au pair de les accepter ou non. Rode qui a voyagé depuis le Brésil afin de venir travailler en Europe, a vécu des expériences très différentes : «La dernière famille dans laquelle j’ai vécu, m’aidait et me soutenait en toute chose, j’étais comme un membre supplémentaire de la famille. Mais je n’ai pas eu une bonne expérience avec la première. Il m’ont demandé de faire le ménage et m’ont donné peu d’argent.»

Rode en Irlande

Rode en Irlande

Mis à part le caractère subjectif du facteur chance chez chacun, il est fréquent que des jeunes au pair se retrouvent ensemble quand ils emmènent les enfants en promenade ou au parc. Il en résulte de bons moments et des anecdotes qui font partie du quotidien : «Les parents des enfants dont je me suis occupée leur disaient toujours de m’obéir parce que j’étais la patronne»”, se rappelle Esther en riant. «Un jour, dans le parc, l’un deux m’appelée par mon prénom et, alors que j’allais dans sa direction, une dame s’est approchée et lui a demandé, «qui est Esther?» Alors, quelle ne fut pas été ma surprise de l’entendre répondre : «la patronne». «J’ai rougi», admet-elle.

Janika sur les falaises de Moher en Irlande

Janika sur les falaises de Moher en Irlande

Aussi, pour une personne comme Heather, vivre avec une famille signifie un défit personnel à d’autres égards : «J’avais 23 ans et il était très difficile d’abandonner certaines libertés au profit de ma mère d’accueil. Je n’avais pas vécu avec ma propre mère et j’avais été indépendante par rapport à elle depuis des années.» En dépit du fait de leurs rapports parfois conflictuels, les bonnes relations qu’elle a entretenues avec les enfants ont compensé cet inconvénient mineur. En revanche, Rode souligne l’aspect culturel du temps passé là-bas : «J’ai appris davantage de choses sur une nouvelle culture et sa langue.»

Mais comment nos jeunes au pair définiraient leur aventure? «C’était une expérience formidable», a clairement répondu Janika . «Et je les considère comme ma famille irlandaise», a ajouté Rode. Tous s’accordent à dire que les bons moments sont bien plus nombreux que les mauvais, tant d’un point de vue professionnel que personnel. «Cela m’a aidé à grandir. J’ai découvert un pays merveilleux dans lequel il faut que je revienne et j’ai amélioré mon anglais», explique Esther. Heather, par ailleurs, a conclu : «C’était une expérience unique qui valait tous les petits moments de nostalgie du pays, de frustration et d’incompréhension culturelle que j’ai traversés.»

[crp]

Auteure

Miriam Vázquez (Espagne)

Etudes / Travail : journalisme et sciences politiques & administration

Langues : espagnol, catalan et anglais, un peu de français et d’ allemand

L’Europe est… un endroit unique où vivent ensemble des gens de différentes cultures, langues et points de vue

Twitter: @mirabroad

Traductrice

Danielle Kramer (France)

Etudes/travail: langue anglaise-traduction, et participation et animation dans des associations consacrées à la diffusion des livres et à la pratique de la lecture

Langues: français, anglais, hébreu, et allemand, japonais, russe et grec moderne élémentaires

L’Europe est… une mosaïque de langues et de cultures encore à découvrir

Relecture

Asma Ghali

Etudes/Travail: ESL instructor et étudiante aux cycles supérieurs: Master en èducation: didactique professionnelle

Langues: Français, Anglais, Arabe, Allemand et Espagnol

Author: mariana

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer