L’Europe et moi – une lettre d’amour

L’Europe traverse des temps difficiles, et ce n’est qu’avec la confiance, et une dose d’idéalisme aussi, que nous pourrons surmonter cette crise. Dans cette lettre adressée au continent qui l’a vu naître, notre auteure se souvient des meilleurs moments de sa jeunesse passés ensemble et garde espoir en l’avenir. Une lettre d’amour adressée à l’Europe.

De Anja Meunier / 16.9.2015

Nous nous connaissons depuis toujours. Quand j’étais jeune, tu m’as montré les plages de l’Italie pendant les vacances estivales et les sommets recouverts de neige de l’Autriche en hiver. Mon quatrième anniversaire, nous l’avons célébré ensemble en Grèce où j’ai appris à faire de la bicyclette sur les petites allées d’Antiparos. Tu étais belle, passionnante, et toujours là pour moi. Pendant que je grandissais aussi, tu devenais plus grande et plus forte; j’étais à tes côtés quand tu as franchi les étapes les plus importantes de ta vie, et toi pendant les miennes. Quand je suis devenue plus âgée, nous avons voyagé ensemble à l’occasion des échanges scolaires en Écosse et en République tchèque où, à ma plus grande stupeur, j’ai découvert des aspects complètement nouveaux de toi. Notre amitié s’est renforcée d’année en année, et je pensais très bien te connaître.

Tu étais là quand je me baignais sur l’austère littoral atlantique de la Grande Bretagne et m’essayais à la pratique de la planche à voile, nous avons flâné dans la vieille ville de Barcelone, nous avons mangé des lángos ensemble au lac Balaton. Personne ne pouvait raconter des histoires aussi passionnantes que toi. Lors de nos déambulations à Venise, tu as refait surgir sans efforts des temps oubliés depuis longtemps et, à Berlin, tu m’a confié tes secrets les plus sombres.

Anja-winter
Anja-Antiparos-2

Il y a quelques années, j’ai déménagé à Malaga en Espagne le temps d’une année et j’ai atterri dans un cadre très international. Mes colocataires venaient des Pays-Bas, de Turquie, de France, d’Italie et d’Allemagne. Nous avons tenu de longues conversations dans notre appartement, portant sur les raisons de l’attitude de Berlusconi favorable à la législation américaine sur les armes, aux avantages et désavantages du système des Bachelors et des Masters. Toutes ces conversations m’ont enrichie et m’ont montré que nous venions tous du même coin du monde, cette petite parcelle de la Terre qui a tant à offrir et dont les histoires et les cultures sont si étroitement imbriquées. Je n’étais pas la seule à me lancer dans des envolées lyriques à ton sujet et je trouvais que c’était génial. Je me suis formée une nouvelle opinion de mon pays natal. J’ai réalisé que nous étions tous des jeunes gens aux expériences similaires, avec les mêmes opinions, les mêmes rêves et les mêmes souhaits. Et tu avais toujours raison ici, je ne me suis jamais sentie aussi proche de toi.

Soudain, il y avait quelque chose de nouveau entre nous, une proximité que je n’avais jamais resentie auparavant. D’un seul coup, tu étais plus qu’une bonne amie. J’étais tombée amoureuse de toi. Nous appartenions l’un à l’autre et j’ endossais la responsabilité de ton bien-être. Mais, malheureusement, j’ai dû être le témoin de tes combats toujours plus nombreux. Tes moments de dépression et tes crises d’identité ont ébranlé ton assurance et un tourment intérieur s’est emparé de toi. C’était difficile de te voir dans cet état. Je t’avais toujours vu comme un compagnon solide, imperturbable, quelqu’un qui serait toujours là. Cependant, subitement, j’ai eu peur pour toi.

Pendant quelques mois, nous avons entretenu une relation à distance. Maintenant, j’habite en Colombie. Même si je me plais ici, tu me manques parfois beaucoup, parce que mes sentiments à ton égard se sont renforcés depuis que je suis là. Tu me parles souvent des problèmes qui récemment t‘accablent, de tes conflits intérieurs. Je reste éveillée la nuit durant les moments critiques dans l’espoir d’entendre des nouvelles d’amélioration. Je suis vraiment inquiète pour toi, j’aimerais te rendre plus forte et te soutenir. Je crois en toi et je veux t’aider à surmonter cette crise.

Anja-Malaga

Cependant, un seule voix a un effet très limité au vu de tes contradictions internes. Tu en as besoin de millions pour rétablir la confiance en toi-même. Tu as tellement d’amis, accepte l’aide qui t’est offerte! Montre aux sceptiques de quoi tu es capable, combien tu es forte. J’ai bon espoir que tu y parviendras. Europe, tu pourras toujours compter sur moi.

[crp]

Auteure

Anja Meunier (Allemagne)

Études : mathématiques et économie

Langues : allemand, anglais, espagnol

L’Europe a….des pays magnifiques, des gens intéressants, des façons de vivre fascinantes, et elle a besoin de rester entière.

Traductrice

Danielle Kramer (France)

Etudes/travail: langue anglaise-traduction, et participation et animation dans des associations consacrées à la diffusion des livres et à la pratique de la lecture

Langues: français, anglais, hébreu, et allemand, japonais, russe et grec moderne élémentaires

L’Europe est… une mosaïque de langues et de cultures encore à découvrir

Relecture

Asma Ghali (Tunisie)

Études / Travail : formatrice ESL et étudiante en cycle supérieur, Master en éducation: didactique professionnelle

Langues: français, anglais, arabe, allemand et espagnol

Author: mariana

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer