Noël au Royaume-Uni

Décembre est la période de l’année où les traditions deviennent soudainement très importantes pour nombre d’entre nous. Chaque pays, chaque région, et même chaque famille a sa propre façon de célébrer Noël. Dans cette série, les auteurs de MH nous font partager leurs traditions de Noël préférées.

De Sarah Robinson / 19.12.2017

Au cours des ans et comme dans de nombreux pays, les traditions britanniques de Noël ont évolué; mais ce que je préfère, c’est observer comment les anciennes traditions se fondent dans les nouvelles, même si elles se sont ainsi transformées.

Si vous interrogez n’importe quel britannique, il vous dirait probablement que Noël semble commencer chaque année plus tôt. Même si cela peut sembler exact, c’est une façon pour nous de nous adonner à notre passe temps favori : nous plaindre. Pendant deux mois, la même musique insupportable est diffusée en boucle dans les supermarchés et les magasins et Harrods, l’un des plus célèbres grand magasins londoniens, dévoile son antre de Noël au public début novembre. Dès la fin de ce mois, les arbres de Noël peuvent apparaître à tout moment, mais cela reste toujours réconfortant de voir des lumières clignoter aux fenêtres à la nuit tombante.

L’histoire classique vers laquelle les familles se tournent est celle de Charles Dickens Un chant de Noël (1842) en version papier ou télévisuelle. Mais les jeunes gens en particulier regarderont vraisemblablement quelque chose de plus moderne comme Love Actually (2003). Les chaînes de télévision programmerons invariablement de nombreuses rediffusions du dessin animé Le Bonhomme de neige qui est un film incroyablement populaire à visionner lové bien confortablement dans son canapé. Si vous ne l’avez pas vu, vous manquez quelque chose ! Vous pouvez le regarder ici.

Une autre tradition durant la période des fêtes est d’aller assister à une panto (raccourci de pantomime), genre théâtral qui se perpétue depuis le XIXe siècle. Celle-ci consiste à raconter un conte de fées traditionnel ou moderne, comme Blanche neige ou Peter Pan, avec quelques variantes. Les acteurs masculins apparaissent travestis et jouent les rôles de « femmes mûres » comme la mère ou la belle-mère (souvent appelée la Dame), alors que des jeunes femmes en culottes moulantes jouent des rôles de jeune héros. Il y aura beaucoup de traits de comédie burlesque et d’allusions grivoises. Ce que j’apprécie le plus est de voir deux personnages habillés en costume d’animal, traditionnellement, une vache ou un cheval, trébuchant dans l’arrière-fond (et même parfois sur l’avant de la scène). La participation des spectateurs est une obligation, que ce soit en criant des acclamations traditionnelles à ce genre de spectacle ou alors en se laissant entraîner sur la scène. Cela est censé être extravagant, satyrique et étrange; et c’est très drôle.

Certaines choses, cependant ne changent pas. Le jour de Noël, La Reine fait toujours un discours solennel retransmis à la BBC depuis 1957, et les gens continuent à accrocher le houx et le gui dans leur maison comme ils le faisaient à l’ère pré-chrétienne, en l’honneur du solstice d’hiver. Il y aura de la dinde rôtie, des crackers de Noël (non, pas ceux que l’on mange!) et quand viendra le matin, chacun gardera le secret espoir de découvrir de la neige.

Auteure

Sarah Robinson (Angleterre)

Études : langue et littérature française et allemande

Langues : français, allemand et anglais

L’Europe est… complexe et inestimable

Traductrice

Danielle Kramer (France)

Études / travail : langue anglaise, et participation et animation dans des associations consacrées à la diffusion des livres et à la pratique de la lecture.

Langues : français, anglais, hébreu, et allemand, japonais, russe et grec moderne élémentaires

L’Europe… c’est une mosaïque de langues et de cultures encore à découvrir.

Author: Anja

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php