Feria de Abril, Séville sous son jour le meilleur

Chaque année, deux semaines après Pâques, un événement très attendu se déroule dans la capitale d’Andalousie : la Feria de Abril (le Festival d’avril), un festival dynamique où les traditions culturelles, musicales et culinaires sont les véritables attractions; pour chacun, une occasion unique de s’immerger dans l’art de vivre et les traditions andalouses. Cette année, elle se déroule du 4 au 11 mai.

De Monica Nicol / 29.04.2019

La Feria de Abril, simple foire agricole aux bestiaux à ses débuts, est devenue au fil des années, un événement folklorique et festif, et une attraction touristique dotés d’un impact économique considérable. Cependant, elle représente encore un événement social considérable pour les Sévillans et une occasion de redécouvrir les traditions locales. Ainsi pendant sept jours se succèdent d’intenses festivités pendant lesquelles les résidents locaux et les touristes envahissent les rues de Séville où résonne le fracas des calèches et de leurs chevaux. Elles sont illuminées par les couleurs vives des éventails et les trajes de flamenca, élégantes robes traditionnelles balancées au gré du rythme des sevillanas, une variété locale de flamenco.

Une vue du superbe parc d’attraction depuis la grande roue.

L’atmosphère animée et chaleureuse dans laquelle baigne Séville atteint son apogée dans l’espace délimité par le Real de la Feria, enceinte érigée chaque année, afin d’accueillir l’événement, dans le quartier de Los Remedio. Ce territoire représente une ville fictive dans la ville, construite sur un sol sablonneux surnommé l’albero, où plus d’un millier de casetas sont érigées. Ce sont des tentes colorées de toutes tailles en forme de petites maisons meublées d’un élégant mobilier de bois, décorées de rideaux rayés et de fleurs, où les familles viennent se retrouver au grand complet et faire la fête. A l’inverse d’autres festivals andalous, presque toutes les casetas de Séville sont privées, ce qui signifie que leur accès est limité à quelques invités. Cependant, il y a aussi des casetas publiques qui représentent des partis politiques, les quartiers de la ville et la municipalité. Les casetas sont regroupées en 24 pâtés de maisons, bordés de 15 rues, chacune portant le nom de toreros célèbres et illuminée de lanternes colorées, appelées farolillos. La grande enceinte de la Feria comprend également la bien nommée Calle del Infierno, « rue de l’enfer » dédiée aux jeunes visiteurs qui peuvent y trouver un splendide parc d’attraction avec des manèges et l’éternelle grande roue, ainsi que de nombreux stands vendant des jouets, et des aires de repos.

Casetas sur le sol sablonneux et Sévillans en costume traditionnel.

Les deux évènements à ne pas rater pendant cette semaine de réjouissance et de danse au son de la musique traditionnelle sont : la cérémonie de l’alumbrado et les feux d’artifice, l’un célébrant l’ouverture et l’autre, la fin de la Feria de Abril.
La cérémonie de l’alumbrado se déroule durant la noche de pescaito (la nuit du poisson frit), caractérisée par le traditionnel dîner des produits de la mer et l’allumage des farolillos et de la portada, l’arche impressionnante permettant de franchir l’enceinte; elle débute à minuit précis. La décoration de la portada change chaque année et est toujours consacrée à un évènement important de Séville.

Farolillos et nombreuses ampoules illuminant les rues dans l’enceinte de la Feria

L’allumage indique le début de la semaine de vacances, où parmi les nombreuses traditions sévillanes, la nourriture joue un rôle important. Dans les casetas, la tortilla de patatas (omelette de pommes de terre) et le délicieux jambon cru, suivis par de nombreuses autres gourmandises, sont toujours présents, accompagnés de vino fino et de manzanilla, deux variétés de vin blanc sec.

Caseta privée décorée de boiseries aux traditionnels accessoirs rayés verts et blancs.

Cependant, l’indiscutable roi de la fête demeure le rebujito, rafraîchissant et peu alcoolisé. Il est indispensable afin d’affronter les températures torrides de Séville et de reprendre ses forces entre les danses. Il est confectionné en mélangeant le vino fino et le manzanilla à de l’eau gazeuse et… autant de glace que vous voulez !
Comme dans les contes de fées, cette débauche de couleurs, saveurs, danses, chansons et traditions s’achève le septième jour à minuit précise quand les lumières de la portada et du farolillos s’éteignent après de beaux feux d’artifice, laissant une impression de mélancolie au coeur des spectateurs pour lesquels la seule alternative est de patienter en anticipant la prochaine Feria.

Author

Monica Nicol (Italie)

Études : traduction

Langues : italien, anglais, espagnol, catalan

L’Europe est… un pont entre différentes langues et culture

Translator

Danielle Kramer (France)

Études / travail : langue anglaise, enseignement et animation d’ateliers consacrés à l’apprentissage des langues et à la pratique de la lecture.

Langues : français, anglais, hébreu, et allemand; japonais, russe et grec moderne élémentaires

L’Europe… c’est une mosaïque de langues et de cultures encore à découvrir.

Author: alessandra

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php