Notre été 2021

Comment les jeunes gens vivent-ils cet été à travers l’Europe ?  Nous avons interrogé quelques-uns de nos collaborateurs afin d’en savoir un peu plus…  

Meeting Halfway team / 20.07.2021

1. Quels sont vos noms et vos nationalités ?  

L: Lobke Maene, Belgique

J: Julia Mayer, Allemagne

A: Ana, Espagne

F: Filippo Zimmaro, Italie

2. Comment la pandémie de Covid-19 a-t-elle changé votre vie et vos habitudes quotidiennes ? En quoi votre vie diffère-t-elle de celle que vous meniez l’hiver dernier ? 

L : J’ai trouvé un nouveau travail pendant la pandémie ! J’occupe cet emploi depuis janvier 2021.

J : La pandémie du coronavirus a beaucoup transformé ma vie de tous les jours,  particulièrement mon mode de communication et de collaboration avec les autres.  A la fin de 2020, j’achevais le dernier semestre des mes études. A ce moment-là, nous  savions qu’il se limiterait à un enseignement en distanciel et grande était notre déception de ne pas pouvoir rencontrer nos collègues étudiants et passer du temps ensemble, comme nous l’avions anticipé. Bien que les interactions pédagogiques aient été limitées, nous avons appris à maîtriser, pendant cette période, un grand nombre de logiciels nouveaux et utiles et avons acquis de nouvelles compétences pour les utiliser. Cependant, à long terme, il est épuisant de participer à des vidéo-conférences pendant presque toute la journée. C’est pourquoi, certains d’entre nous ont souffert du phénomène surnommé « fatigue Zoom ». Après ce semestre à distance, j’avais vraiment hâte de reprendre le travail en mars de cette année.  Depuis lors, la durée de l’enseignement que je dispense en présentiel (avec un masque) a augmenté et j’apprécie vraiment. Avec l’amélioration de la situation sanitaire de cet été, je pense qu’il sera possible d’enseigner plus souvent en personne. Par exemple, j’ai participé physiquement à un événement politique au début du mois de juillet au cours duquel j’ai pu me constituer un réseau de relations in situ, ce qui a été très enrichissant. J’espère que la vie continuera de la sorte, tout en prenant les toutes précautions utiles, compte tenu de la façon dont l’automne s’est déroulé l’année dernière. 

A : Bien sûr, la Covid a affecté mon quotidien de différentes manières depuis que tout a commencé. J’avais l’habitude de faire une belle promenade tous les jours pour me rendre à mon lieu de travail où j’enseigne la musique. Ensuite, j’ai commencé à enseigner en distanciel, ce qui était un peu un défi, surtout si l’on considère l’importance de percevoir avec acuité les progrès de mes étudiants… Depuis, je suis retournée à l’université tout en effectuant un stage dans un domaine complètement différent, les relations internationales, avec un apprentissage hybride composé d’un enseignement en ligne et en présentiel. 

F : La pandémie de Covid a été un choc pour moi et, comme pour la majorité des gens au début, elle a mis ma vie en pause. Cependant, j’ai toujours aimé passer du temps seule, donc je me suis retrouvée avec beaucoup de temps pour lire, écrire ou juste… penser ! Bon, après deux mois, c’était assez… Maintenant, je pense que je suis plus réfléchie, mais je ne sais pas vraiment si c’est à cause de la Covid ou parce que j’ai deux ans de plus et que je suis devenue plus sage !

3.  Comment passez-vous votre temps ? Étudiez-vous, travaillez-vous ou avez-vous des passe-temps particuliers ?  

L : Je travaille au ministère des Affaires étrangères en Belgique. Plus précisément, je suis chargée de communication au Bureau d’évaluation spéciale de la Coopération belge au développement. Je suis également journaliste/créateur de contenu freelance. 

 J : Comme je l’ai déjà mentionné, j’ai étudié et travaillé pendant la pandémie de coronavirus. Après une longue période d’études à distance, commencer à travailler a été un changement bienvenu. Je n’ai pas vraiment de passe-temps, mais pendant la pandémie, j’ai découvert de nouveaux outils pour collaborer et rencontrer mes interlocuteurs en visio-conférence. En outre, j’ai trouvé que les réunions en ligne indépendantes de notre localisation effective étaient très efficaces et également respectueuses de l’environnement ; j’espère qu’à l’avenir, certaines d’entre elles continueront à se dérouler de la sorte également.  

A : En ce moment, je travaille et j’étudie. J’approfondis l’apprentissage de mon métier, qui consiste à enseigner et à travailler dans un bureau à l’université. En ce sens, la Covid m’a donné l’occasion d’en apprendre davantage sur un sujet pour lequel j’étais déjà formée et d’élargir mes compétences et mon parcours professionnel. 

F : J’effectue actuellement un stage à Grenoble, en France, pour ma maîtrise de physique. J’occupe généralement mon temps libre (assez limité) à voyager. 

4. Quels sont vos projets pour l’été ? Voyagerez-vous ou resterez-vous chez vous ? Quelle serait la destination de vos rêves ?

L : Je vais faire un voyage à Milan et ensuite un road trip en Grèce. 

J : Je compte passer trois semaines à voyager en Allemagne. En raison de l’incertitude actuelle et de l’imprévisibilité de la pandémie de coronavirus ainsi que de toutes les restrictions, j’ai décidé de rester en Allemagne. Cependant, l’Allemagne offre également des destinations intéressantes de voyage aux ressources variées. Par exemple, je séjournerai quelques semaines dans les montagnes bavaroises, puis avant de terminer mes vacances, passerai du temps près de la frontière française.

A : Je ne suis pas tout à fait sûre de ce que je ferai cet été, si ce n’est que je prendrai quelques congés en août. Si le taux d’infection reste faible, je pourrais tenter de rendre visite à d’autres amis en Europe que je n’ai pas vus depuis presque deux ans ! Je pense que nous devons tous être prudents, car on ne sait toujours pas comment se développent les nouvelles variantes du virus et nous ne pouvons pas risquer de perdre la qualité de vie que nous avons regagnée ces derniers mois, après toutes les restrictions et les efforts déployés pour empêcher sa propagation.

F : Malheureusement, je pense que je vais passer cet été à essayer de passer tous mes examens terminaux et avoir mon diplôme en octobre. Toutefois, si je ne parviens pas à obtenir un financement pour mon doctorat, je prévois un voyage en solo (ou en couple) en Russie, en Chine et au Japon pour l’année prochaine ! 

5. Quels sont vos projets pour l’avenir ? Avez-vous des ambitions ou des espoirs pour l’année prochaine ? 

L : J’espère que nous pourrons tous retourner à la vie normale ! Nous devons aussi prendre le temps de souffler de temps en temps, et ne pas courir à longueur de journée. Nous devons vivre nos vies, mais nous arrêter parfois pour réfléchir à notre situation actuelle.

  J : J’espère vraiment que la pandémie de coronavirus va ralentir pour nous tous. Même s’il est très probable que nous devrons vivre avec des masques de qualité médicale et certaines restrictions pendant quelques années encore, j’espère que la situation se détendra et que la normalité reviendra. Je vous souhaite à tous le meilleur pour l’avenir !  

A : Je pense que nous souhaitons tous que la pandémie soit terminée; mais, honnêtement, j’espère simplement m’habituer à vivre avec elle dans des conditions contrôlées. J’aimerais développer les compétences acquises l’année dernière et, je l’espère, me sentir en sécurité pour rencontrer à nouveau des gens à l’étranger.

F : En ce moment, j’essaie vraiment de faire preuve d’introspection et de savoir ce que je veux devenir. La tentation d’un emploi sûr et conventionnel, avec un très bon salaire, est forte, mais il y a aussi une voix puissante qui me dit sans cesse « va et suis tes rêves ! ». Le seul défi est de comprendre ce qu’ils sont (écrire, enseigner ou s’engager socialement ?), et quelle est la meilleure façon de les réaliser !  

Traductrice

Danielle Kramer (France)

Études / travail : langue anglaise, enseignement et animation d’ateliers consacrés à l’apprentissage des langues et à la pratique de la lecture.

Langues : français, anglais, hébreu, et allemand; japonais, russe et grec moderne élémentaires

L’Europe… c’est une mosaïque de langues et de cultures encore à découvrir.

Author: alessandra

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php